• les tétons...

    Je connais des tétons qui louche
    Alors que d'autres sont bien droits
    Et ceux que l'on a bien en bouche
    Pour apaiser tous les émois....


    Il en est d'autres qui sont fermes
    Et pour lesquels se rapprocher,
    Ne signifie que l'on s'enferme
    Dans un amour inespéré...


    Il en est d'autres qui retombent
    Et qu'il nous faut revivifier
    Avant que d'autres hécatombes
    Ne viennent les défiguer....


    Il en est d'autres qui se cachent
    Dans le volant d'un chemisier
    Afin que les hommes ne sachent
    Le poid de cette intimité...


    Mais ils en est couleur de pêche,
    De canne à sucre ou d'abricot
    Dont la couleur de la peau fraîche
    A la saveur du cacao....


    Tant que le monde sera monde,
    Ils donneront au fond des yeux,
    En chaque lieu chaque seconde,
    Une étincelle aux amoureux....


    Alain LALAUDE - Poète Béarnais

    poème trouvé sur une boite de chocolat ( les tétons de la reine margot ) que franck m'a offert après un voyage à Cajarc.


    2 commentaires
  • Hamilton champion sur le fil

    Lewis Hamilton (McLaren) a remporté le titre mondial au finish dimanche à Sao Paulo, grâce à un dépassement dans l'avant dernier virage. Au terme d'une course perturbée par la pluie, Felipe Massa (Ferrari) s'est cru champion pendant quelques secondes avant de comprendre la réalité.

    Lewis Hamilton (McLaren) a remporté le titre de champion du monde 2008 dimanche à l'issue du Grand Prix du Brésil, 18e et dernière épreuve de la saison, remporté par Felipe Massa (Ferrari) sur le circuit d'Interlagos à Sao Paulo. Dans un final à couper le souffle, le Britannique a survécu à une averse tardive pour sauver la 5e place, la dernière qui pouvait lui offrir le titre mondial.

    Massa a remporté la course et a cru tenir le titre quand Fernando Alonso (Renault), 2e, Kimi Räikkönen (Ferrari), 3e , et Sebastian Vettel (Toro Rosso), 4e, ont passé la ligne. Timo Glock (Toyota) figurait lui aussi dans le top 5 avant l'avant dernier virage, mais il était resté en pneus secs et se faisait dépasser à quelques mètres du but par Hamilton, qui sauvait donc sa 5e place et le titre devant des dizaines de milliers de spectateurs incrédules.

    Tout le Brésil a cru au sacre de son pilote mais Felipe Massa a finalement échoué pour un tout petit point, dans le dernier virage de la dernière course d'une saison à rebondissements. Glock s'est donc classé 6e devant Heikki Kovalainen (McLaren-Mercedes) et Jarno Trulli (Toyota).


    2 commentaires
  • ma passion

    Bien en ligne, en rang par deux
    Sur eux sont rivés tous les yeux
    Un feu s'éteint, puis deux, puis trois...
    Voilà c'est parti plus de blabla
    Les rangs se resserrent voilà le premier virage
    Tous font gaffe d'éviter le carnage
    Quelques-uns se sont accrochés?
    Pas grave il faut continuer
    Têtes d'épingle, lignes droites, dépassements
    Sorties de route et quelques accidents
    Les drapeaux rouges, noirs ou bleus
    Eux aussi font partie du jeu
    Une trainée de fumée
    C'est un moteur cassé
    Une roue vole en éclat
    C'est une course qu'on ne gagnera pas
    Voilà la valse des ravitaillements
    L'heure des changements des pneus maintenant
    La tension est palpable
    Les mécanos doivent être parfaitement capables
    Tout doit être vite et bien fait
    Car la moindre erreur se paie
    Surtout avoir la bonne stratégie
    C'est synonyme d'une course réussie
    Nico, Kimi, Massa..
    Qui gagnera?
    Coulthard, Lewis, Trulli..
    Aller faut lancer les paris
    Verra-t-on du rouge, du gris, ou du blanc
    Prendre le dernier tournant ?
    Plus que quelques mètres et enfin le drapeau à damiers
    Alors cette fois c'est sûr c'est gagné
    Du champagne, une coupe, mais aussi des bravos
    C'est fini, on les reverra à Spa ou Monaco
    Voila je vous ai parlé sans aucune prétention
    De ma plus grande passion
    Vous l'avez deviné c'est bien
    Il s'agit bien sûr de la formule 1

    2 commentaires
  • tu es mon bonheur

    Je ferme la porte à clé et je pars
    Je ne vais pas me retourner, je teste un nouveau hasard
    Je m'approche de la gare, de ce train
    Je m'élance vers d'autres lendemains
    Je repense à cette lettre que j'ai laissé
    Je me demande combien vont me détester
    Dans ce train je regarde défiler les paysages
    Dans ma tête se mélangent tous vos visages
    Dans mon esprit torturé je vous ai abandonné
    Dans mes pensées je vous vois déjà pleurer
    Arriver dans cette gare que je ne connais pas
    Arriver dans cette ville que je ne connais pas
    Arriver à descendre de ce train sans trac, ni état d'âmes
    Arriver à enfin me découvrir une autre flamme
    voila j'y suis es-tu là au moins ?
    voila je te vois là-bas au loin
    Tout sourire, tu me tends la main
    Tout peut arriver dans tes bras je ne pense plus à rien
    Puis je découvre un nouvel univers
    Puis je découvre ton univers
    Tout d'un coup devant ta porte, devant chez toi
    Tout d'un coup un doute immense s'empare de moi
    J'ai tout abandonner pour te rejoindre et te renconter
    J'ai tout abandonner de ces 17 dernières années
    J'ai balayé ma vie, ma famille, mes ami(e)s
    J'ai aussi essayé en venant vers toi de m'ouvrir à la vie
    Ce ne fût que trois jours mais quel bonheur
    Ce que je garde en mémoire ce sont toutes les heures
    Qui dans ces moments là passent beaucoup trop vite
    Qui font qu'on y met toutes nos tripes
    Et même si là maintenant on va se dire "au revoir"
    Et bien on sait déjà qu'on va se revoir
    Et voilà ce maudit train qui rentre en gare
    Et voilà le départ sur un dernier regard
    je regarde à nouveau défiler le paysage
    je ne vois plus que ton visage
    va falloir maintenant affronter la réalité
    va falloir leur dire la vérité
    Pas besoin d'ouvrir la bouche et d'avoir peur
    Pas besoin, ils ont compris que c'était toi mon bonheur

    votre commentaire
  • une maman rentre à la maison un soir et retrouve une lettre :


    Maman chérie,

    Je suis désolée de devoir te dire que j'ai quitté la maison pour aller vivre avec mon copain.
    Il est l'amour de ma vie.
    Tu devrais le voir, il est tellement mignon avec tous ses tatous, son piercing et sa super moto.
    Mais ce n'est pas tout ma petite maman chérie.
    Je suis enfin enceinte et Abdoul dit que nous aurons une vie superbe dans sa caravane en plein milieu des bois.
    Il veut beaucoup d'enfants avec moi, c'est mon rêve aussi.
    Je me suis enfin rendu compte que la marijuana est bonne pour la santé et soulage les maux. Nous allons donc en cultiver et en donner à nos copains lorsqu'ils seront à court d'héroïne et de cocaïne pour qu'ils ne souffrent pas.
    Entre-temps, j'espère que la science trouvera un remède contre le sida pour qu'Abdoul aille mieux. Il le mérite vraiment tu sais.
    Ne te fais pas de soucis pour moi maman, j'ai déjà 13 ans, je peux faire attention à moi toute seule ... et l'expérience qui me manque, Abdoul peut la compenser avec ses 44 ans.
    J'espère pouvoir te rendre visite très bientôt pour que tu puisses faire la connaissance de tes petits enfants. Mais d'abord je vais avec Abdoul chez ses parents en caravane pour que nous puissions nous marier. Comme ça ce sera plus facile pour lui, pour son permis de séjour.

    Ta fille qui t'aime.

    PS :
    Je te raconte des idioties maman. Je suis chez les voisins !
    Je voulais juste te dire qu'il y a des choses bien pires dans la vie que le bulletin scolaire que tu trouveras sur ta table de nuit...


    Et voici la réponse du père:


    J'ai donné ta lettre à ta mère.
    Elle a fait immédiatement un infarctus et nous avons dû l'hospitaliser.
    Les médicaments la maintiennent en vie.
    Lorsque j'ai expliqué à nos avocats ce qui s'était passé, ils m'ont recommandé de te répudier.
    Aussi tu n'es plus notre fille et nous t'avons retirée de nos testaments.
    Nous avons mis à la poubelle toutes tes affaires et utilisons ta chambre comme débarras.
    Nous avons aussi changé la serrure de la porte, il te faudra trouver un logement, mais n'essaie pas d'utiliser notre carte de crédit car nous l'avons annulée, ainsi que fermé ton compte bancaire (l'argent qu'il y avait dessus nous allons l'utiliser pour le traitement de ta mère).
    N'essaie pas de nous appeler pour demander de l'argent, nous avons de toute façon résilié ton contrat de téléphone mobile.
    Les jouets que tu gardais, tes instruments de musique, ta collection de CD et de photos, nous les avons vendus au voisin (celui dont tu disais qu'il te regardait par la fenêtre quand tu t'habillais).
    Ah! bien sûr il te faudra trouver du travail, puisque nous n'allons plus payer pour toi ni tes études ni tes cours de musique.
    Si tu ne peux trouver ni logement ni travail, je te conseille d'aller voir Paulo. C'est quelqu'un que j'ai connu dans l'armée, je ne sais pas bien ce qu'il fait.... mais je lui ai envoyé une photo de toi et il m'a dit qu'une fille comme toi n'aurait aucun mal à vivre dans certains pays du Maghreb qu'il connait bien, et qu'il pourrait t'aider.

    Enfin j'espère que tu seras très heureuse dans ta nouvelle vie.

    L'homme que tu appelais Papa

    PS :
    Ma chérie c'est une blague ! Je regarde la télé avec ta mère, qui se porte très bien.
    Je voulais juste te montrer qu'il y a des choses plus graves que de passer les 8 prochaines semaines sans sortir, et sans regarder la télé pour le mauvais bulletin, et pour la petite blague.


    votre commentaire